Vient de paraître

 

Une écriture de OUF!

          Philippe Collinet

 

 

La demande de publication de textes par deux auteures, MARION WHYTE et LUDIVINE FRANÇOIS a posé de nombreuses questions:

  • au lecteur : Est-ce de la littérature ?
  • au médecin : Quelle valeur accorder à l’écriture comme symptôme ?
  • au psychanalyste : La forclusion du nom du père  est-elle à l’origine de la psychose ?
  • à l’éditeur : Que faire du secret médical  quand l’auteure se dévoile ?

 Trois interrogations surgissaient :

  • Qu’apporte la folie à l’écriture ?
  • Qu’apporte l’écriture à la folie ?
  • Qu’apportent ces textes au lecteur ?

 UNE ÉCRITURE DE OUF !

Pourquoi lire dans les deux sens ? Ouvrir un livre, c’est toujours une aventure, aux risques d’y perdre ses certitudes, surtout si c’est un essai au titre flou. Pourquoi l’usage du verlan ? Il peut paraître argotique et vulgaire, ludique et désinvolte. Il est un langage social, essentiellement parlé, en extension aujourd’hui, grâce au Rap et aux SMS, utilisé pour exprimer une identité jeune et métissée. La fonction littorale, fil rouge de cet essai est un métissage de la langue à lalangue : DU LITTÉRAL AU LITTORAL.

Parler ou écrire le verlan, c’est dire ou écrire à l’envers pour affirmer et masquer sa différence, sans être une langue étrangère, avec humour, dérision et prétention d’occuper une place d’exception hors norme, sinon en marge. Écrire l’envers du décor, c’est décrire le corps à l’envers, à l’encontre de l’écriture convenue et attendue : le corps retourné, exposant sa doublure — l’autre je, le pseudo – affichant son métissage — le normal et le pathologique littoralisés aux contours de l’être du sujet — Le sujet du livre : celui qui écrit et ce qu’il écrit, dans l’éclatement de l’auteur et du récit.

Le titre s’accrochait donc résolument à ce livre comme la couverture de la duplicité, de l’ambiguïté et de la gravité rendue à l’Homme.

LE LIVRE     

ISBN : 979-10-96852-23-9
         Broché, 210/135, 100 pages
           Dépôt légal BnF juin 2021
        Prix :15 €

ÉDITIONS BORROMÉES

 

 

Les Nouvelles Figures du psychologue clinicien

Sous la direction de Wilfrid Magnier

 

Ce recueil réunit les textes enrichis et retravaillés qui s’originent des exposés et
points de vue soutenus au cours d’une journée d’Études et de Recherches
organisée par :
l’Université de Lille,
l’Association des Psychologues Cliniciens de Lille III
l’École Psychanalytique des Hauts de France.
L’argumentaire était le suivant : « Le psychologue contemporain s’inscrit dans
un contexte qui le ramène vertigineusement à l’une de ses racines (Galton) au
détriment de ses aspirations humanistes. » Le meilleur des mondes semble à
notre portée. Si pour Leibniz, Dieu fait advenir, par la grâce, le meilleur des
mondes possibles, le monde d’aujourd’hui est celui qui veut rendre possible un
monde sans erreurs (amour, désir…) Alors, que dire de ces psychologues qui
soutiennent l’erreur, l’amour, le désir ?
L’anthropologie et l’interculturalité ne peuvent plus occuper une place marginale
dans le champ clinique du psychologue. Ils deviennent un enjeu pour penser la
souffrance, le soin, l’autre, la société et la science.
Notre but : témoigner des pratiques et modèles inventifs qui maintiennent au
plus vif le lieu d’une parole qui reste à entendre.

LE LIVRE
ISBN : 979-10-96852-21-5
Broché, 210/135, 242 pages, imprimé en UE
Dépôt légal BnF mars 2021
Prix :21 €
Distribué par l’Harmattan
ÉDITIONS BORROMÉES

____________________________________________________________________________________________________________________

Madame,

Lettres d’une schizophrène à sa psy

Annick Outters, Marion Whyte

C1461BD8-426D-47AC-B985-A536B7FCF1E1_1_1

Editions Borromées

Distribution L’Harmattan

Marion et moi faisons connaissance quand elle a 17 ans. Elle vient de faire une tentative de suicide. Je suis psychologue, psychanalyste. Nous ne pouvions prévoir que quelques vingt ans plus tard nous écrirons un livre.
Elle parle un peu de Lucifer et beaucoup de la mort, aime les lettres, écrit des poèmes et dessine des anges. Ils ne sont pas des anges gardiens mais habitent l’enfer et je ne les vois pas, alors pour me les lire, elle ne cesse de m’écrire … et je m’exclame : C’est beau !
Bien plus tard, un psychiatre lui a dit qu’elle était schizophrène. Nous livrons ici ce que de cette vie là, de ce chemin particulier, Marion souhaite porter témoignage.
« La schizophrénie, on peut la faire danser. »

Le mot de l’éditeur : ici

______________________________________________________________________________

Pourquoi la psychanalyse, aujourd’hui ?

Actes des journées de l’École psychanalytique du Nord

 

Pourquoi la psychanalyse, aujourd’hui ?

Notre modernité produit de nouveaux environnements signifiants – nouvelles familles, culte de la performance, instantanéité des échanges, etc. – qui prédisposent à un monde sans limites, dans lequel une nouvelle économie psychique privilégie le déni ou refoulement, l’anesthésie à l’introspection.

Pour autant, qui d’autre que l’analyse peut entendre la vérité du sujet en deçà des difficultés auxquelles il est confronté.

 
Prix : 20 €
ISBN : 978-2-87612-104-1 : vous pouvez le commander auprès de votre libraire
 
Sommaire : ici
 
En vente au siège de l’ALI : Association Lacanienne Internationale
25 rue de Lille
75007 Paris
0142601443
 
______________________________________________________________________________
 
 
Le Réel en psychanalyse
Entre épreuve et preuve
Élie Doumit
Fondateur de l’École Psychanalytique des Hauts de France
 
 
 
Disponible chez l’éditeur : EME éditions
Disponible chez le distributeur : L’Harmattan
 

En reprenant très rigoureusement et très pédagogiquement les grandes articulations de l’enseignement de Lacan, Élie Doumit déplie patiemment les enjeux de cette histoire et de cette parole, non sans y rencontrer l’impossible et ainsi y laisser entrevoir, par la lettre, ce que serait l’épreuve et la preuve du Réel.

Élie Doumit est psychanalyste à Lille et au Maroc. Il est membre de L’ALI et fondateur de L’École Psychanalytique des Hauts de France. Docteur en philosophie des sciences, il a enseigné l’épistémologie et la psychanalyse à l’université Charles de Gaulle à Lille.

La psychanalyse est une histoire de parole.
Mais pas n’importe quelle parole et pas n’importe quelle histoire.
En reprenant très rigoureusement et très pédagogiquement les grandes
articulations de l’enseignement de Lacan, Élie Doumit déplie patiemment
les enjeux de cette histoire et de cette parole, non sans y rencontrer
l’impossible et ainsi y laisser entrevoir, par la lettre, ce que serait l’épreuve
et la preuve du Réel.
Ces leçons éclaircissent les grandes lignes de la psychanalyse lacanienne tout
en laissant aussi la place pour ce qui reste inévitablement dans l’ombre. Les
grandes questions résonnent dans la perspective les unes des autres. Ces
résonances multiples invitent le lecteur à entrer de façon très vivante dans l’histoire de la parole en psychanalyse.
Une excellente introduction à la théorie et à la pratique lacaniennes qui
nourrira tant le débutant que le praticien confirmé.