Ichrak Laoud

Même son décès était à l’image de notre rencontre : entre deux rives. Je lui ai fait mes adieux autéléphone à Paris et j’ai appris qu’il nous a quitté à mon arrivée à Rabat. Un de ses patientschagriné disait que j’ai eu le privilège de l’entendre une dernière fois juste avant que la mortl’emporte. Comment je pourrais parler d’un tel grand esprit qui ne cherchait pas les lumières etqui était un défenseur sans âme de la rigueur de la pensée et dans le travail ?J’ai connu Elie Doumit en Avril 2002 à Rabat en tant que psychologue en exercice libéral etdirectrice d’un centre pour enfant abandonnés désireuse de faire une analyse. Cette rencontre aeu lieu grâce au projet qu’avait mis en place la Société Psychanalytique Marocaine (SPM) quiconsistait à former des analystes marocains sur place par un analyste qui se déplaçait de laFrance à raison d’une fois par mois. Après deux années de travail avec lui au Maroc, j’ai puprendre une des décisions les plus ravageuses pour une femme arabe à savoir quitter mon paysd’origine pour m’installer à Paris célibataire à l’âge de 33 ans. Pendant la première année de monarrivée en France, j’ai arrêté mes séances pendant 6 mois……

Lire la suite…

Décès de M. Elie Doumit

M. Élie Doumit,né le 13 août 1936 à Knaitt au Liban, est décédé ce lundi 29 mars 2021 à Lille. Élève de Lacan, il suivit son séminaire, et membre de l’Association Lacanienne International, M. Doumit exerçait la psychanalyse à Lille, Rabat et Casablanca. En 1997, M. Doumit fonde l’Ecole Psychanalytique du Nord, devenue École ¨Psychanalytique des Hauts de France-membre de l’ALI ». Titulaire d’un doctorat de philosophie des sciences, M. Doumit a enseigné l’épistémologie et la psychanalyse à l’Université Charles De Gaulle à Lille. M. Doumit a fait paraître récemment deux livres aux EME Éditions : « Lacan ou le pas de Freud. Mythes et mathèmes » en 2017 et « Le réel en psychanalyse. Entre épreuve et preuve » en 2019. M. Doumit a joué un rôle essentiel dans la formation et la diffusion de la psychanalyse dans notre région, ainsi qu’au Maroc et au Liban.

Lire la suite…

Informations

Décès de M. Élie DOUMIT

Lisboa, août 2019

Lisboa, août 2019

  M. Élie Doumit, né le 13 août 1936 à Knaitt au Liban, est décédé ce lundi   29 mars 2021 à Lille. Élève de Lacan, il suivit son séminaire, et membre de l’Association Lacanienne International, M. Doumit exerçait la psychanalyse à Lille, Rabat et Casablanca.

 En 1997, M. Doumit fonde l’Ecole Psychanalytique du Nord, devenue École Psychanalytique des Hauts de France-membre de l’ALI.

 Titulaire d’un doctorat de philosophie des sciences, M. Doumit a enseigné l’épistémologie et la psychanalyse à l’Université Charles De Gaulle à Lille.

 M. Doumit a fait paraître récemment deux livres aux EME Éditions : « Lacan ou le pas de Freud. Mythes et mathèmes » en 2017 et « Le réel en psychanalyse. Entre épreuve et preuve » en 2019.

M. Doumit a joué un rôle essentiel dans la formation et la diffusion de la psychanalyse dans notre région, ainsi qu’au Maroc et au Liban.

IN MEMORIAM

Philippe Collinet : Élie Doumit était un Enseigneur. Il jonglait et faisait tourner les quatre discours dans un dire qui n’appartenait qu’à lui et qui nous laissait sidérés ou ébahis.Rattrapée par le Réel du grand Autre, sa voix reste inoubliable.Sympathie avec ceux qui l’ont approché du plus loin au plus intime.

Annie Peltier : Merci d’abord pour avoir accepté d’être mon analyste.
Merci pour le chemin parcouru avec vous en analyse et d’abord d’avoir accepté de faire ce voyage avec moi. Merci pour votre enseignement, qui ne cessera jamais de nous enrichir.
Merci pour les cours, les séminaires, les journées d’études, les rencontres-débats, les présentations de malades, les après-débats: les repas partagés avec vos invités.
Que de souvenirs, à la mairie de Lille, à la Mgen, puis à la fac de lettres. Les lettres si chères à vos yeux, symboliquement. Et enfin, rue Malus et à Binet. Merci Monsieur Le Professeur.
Merci Monsieur « Doux Mythe », en nous, il nous arrivait de vous nommer comme cela. Ce jeu de mots, vous le connaissiez, il ne vous a pas échappé, vous l’utilisiez parfois. Si le mythe a un caractère sacré, au jour où vous nous quittez, c’est que désormais vous entrez dans la légende.
On ne mesure pas encore la chance qu’on a eue de vous avoir rencontré, eh bien pour tout cela simplement, merci. Mes pensées vont à votre famille à qui j’adresse mes sincères condoléances.
 

 

______________________________________________________________

 

 

Les conférences et rencontres organisées par l’Ecole sont pour le moment suspendues, en fonction de la situation sanitaire

Les séminaires sont organisés, soit en présentiels, soit par vidéo, soit suspendus : veuillez vous référer au responsable

___________________________________________________________________________

Décès de Moustapha Safouan

Un hommage de Elie Doumit

Fondateur de l’Ecole Psychanalytique des Hauts de France

 C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la disparition de Moustapha  Safouan. De mon estime et de ma sympathie pour Moustapha Safouan, comment en parler ? C’est vainement que nous prétendons maintenir dans nos paroles, ceux qui s’absentent.

J’ai rencontré Moustapha Safouan dans les années soixante-dix à l’EFP, à l’occasion de congrès et de séminaires.

J’ai pu alors apprécier la liberté d’une pensée non tributaire des clichés du moment et le courage de ce psychanalyste étranger, dont l’accent n’avait d’égal que ses interventions aussi bien vivantes qu’argumentées.

Lire la suite

______________________________________________________________________________

Décès de Jean-Marie Bedoret

Un hommage de Guy Voisin

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Jean-Marie Bedoret. Il avait rejoint les rangs de l’Ecole Psychanalytique du Nord, Pas-de-Calais et Somme dès sa création en répondant à l’appel d’ Elie Doumit, son fondateur, en1997.

Associé aux travaux de notre École, notamment par sa participation aux différents groupes du dunkerquois, (nous nous réunissions dans un petit bureau de son service d’alcoologie du Centre Hospitalier pendant la pause déjeuner) il avait rapidement conduit une réflexion sur l’art et la psychanalyse, gageant que cette ouverture vers un  « ailleurs, aidait à penser sa vie et éviter l’échouage ». Et il m’avait sollicité pour participer à ces échanges durant lesquels j’ai appris à partager mon travail.

J’ai rencontré Jean-Marie pour la première fois dès mon arrivée à Dunkerque, en 1992, puisque nous travaillions dans le même service de protection judiciaire de l’enfance en danger. Il avait proposé de contribuer aux réflexions de groupes de « supervision », comme ils étaient appelés alors, groupes d’élaboration des pratiques socio-éducatives auprès des enfants et des adolescents et leur famille en déshérence : il professait volontiers que le travailleur social était le dernier maillon de cette chaîne qui retenait et reliait les individus au social.

Lire la suite

______________________________________________________________________________

Séminaires 2020/2021

« Trop humain dit-il », Elie Doumit (0675031629)

« Clinique 2.0 », Christian Colbeaux (0609612191)

« Clinique de l’enfant et de l’adolescent », Patrick Vanuxeem (06402885 67)

« Atelier de lettres », Sophie Dencausse (0676810764),

« Lecture du séminaire : Les non-dupes errent », Gery Charlet (0638700943)

« Suite de la lecture et présentation du texte de Jacques Lacan : D’une question préliminaire à tout traitement possible de la psychose », Guy Voisin (0674354214) & Denis Grillat (0678629461)

« Atelier de topologie », Gilbert Desmoulins (0607858055),

Groupe de préparation des Journées de l’Ecole Psychanalytique des hauts de France 2021, « Il était une fois… un enfant sans histoire », prendre contact avec Marc Vincent (0762944339)                                            Argument (provisoire ?) : ici

Préparation du séminaire d’été de l’ALI 

« Lecture et présentation du séminaire de J. Lacan : L’identification »       Guy Voisin (0674354214)

« L’identification, une question pas si bête… », Christine Jasaitis (0670758304) & Annick Outters (0614473275),

Plus d’infos : ici

 
 
 

Texte Fondateur

On sait que Lacan s’adressait à « tous », en prenant, bien sûr, à témoin les analystes. Aussi est-il permis de supposer que dans cette adresse, il allait à l’encontre de tout rassemblement où l’on se retrouverait « entre soi »,indiquant ainsi la condition nécessaire pour que l’enseignement de la psychanalyse ne se dégrade pas en une pratique initiatique réservée à ceux qui auraient partagé la même expérience. L’enseignement de la psychanalyse requiert ainsi un espace où l’analyste est appelé à élaborer ce qui, de la spécificité de son expérience, est susceptible d’être transmis, par delà la simple fascination qu’elle pourrait susciter. Certes, il y a un savoir qu’on ne peut produire qu’à la condition d’en avoir payé le prix, mais il est attesté que ce savoir ne peut valoir que dans l’adresse à tous, avec cette gageure que chacun y entende ce qu’il peut.

Lire la suite…