Informations

Toutes les activités de l’École sont suspendues

______________________________________________________________________________

Samedi 28 mars 2020 à 9h 30

Préparation du séminaire d’été de l’ALI, « L’Éthique de la psychanalyse »

Ouvert à tous, 76 Bd Vauban, Lille

______________________________________________________________________________

Samedi 4 avril 2020 à 9h 30

Conférence de Thierry Roth

Psychologue clinicien, psychanalyste ALI

à propos de son livre

« Les affranchis. Addictions et clinique contemporaine »

Paru aux éditions Eres, 2020

76 Bd Vauban, Lille

Les affranchis

Note de lecture, Alain Dufour : ici

______________________________________________________________________________

Samedi 16 mai 2020 à 9h 30

Conférence de Christian Fierens

Psychanalyste, psychiatre, Dr en psychologie,

membre de l’ALI et du Questionnement Analytique

à propos de son livre

« Le principe de jouissance »

Paru aux éditions EME, distribution L’Harmattan

76 Bd Vauban, Lille

Plaisir, plaisir, plaisir. Toute motivation se réduirait au plaisir, à la recherche de plaisir.
Attention, attention, attention. Tout plaisir risque d’être entravé en réalité. Pour comprendre le principe de jouissance comme proprement éthique (inconscient et psychanalyse), le livre s’appuie sur une lecture détaillée et croisée d’une part de Kant et de sa Critique de la raison pratique, d’autre part de Lacan et de son Kant avec Sade.

______________________________________________________________________________

Séminaires 2020

« Trop humain dit-il », Elie Doumit, le mardi 17/03 à 21h
« Clinique 2.0 », Christian Colbeaux, le lundi 24/02 & 23/03 à 21h
« Atelier de lettres », Sophie Dencausse, le mardi 10/03 & 14/04 à 20h 30
« Les non-dupes errent », Gery Charlet, le lundi 02/03 & 05/04 à 20h 30
« Que parie-t-on dans la rencontre avec l’enfant ? Dans quoi s’embarque-t-on ? », Patrick Vanuxeem, dates à déterminer
« D’une question préliminaire à tout traitement possible de la psychose », Guy Voisin & Denis Grillat, le samedi 19 octobre de 14 à 16h
« Introduction à l’exercice de la topologie en psychanalyse », Gilbert Desmoulins, les vendredis 28/02, 13/03, 27/03 & 10/04 à 20h
Préparation du séminaire d’été de l’ALI :
« L’Ethique de la psychanalyse »
Isabelle Dhonte, le mercredi 18/03 & 15/04 à 21h
Christine Jasaitis & Annick Outters, le jeudi 05/03 & 0204 à 20h
Guy Voisin & Denis Grillat, les jeudis 27/02, 12/03 & 26/03 à 20h 30

Plus d’infos : ici

______________________________________________________________________________

Samedi 18 janvier 2020

Les samedis coordonnés par Louis Sciara

À quelles apories conduisent nos fins de cure ?

76 Bd Vauban, 10h/12h 30 – 14h-17h
Plus d’info : ici
______________________________________________________________________________

Vendredi 7 février 2020

Conférence de Jean-Paul Hiltenbrand,

psychiatre, psychanalyste, ex-président de l’ALI,

à propos de son livre :

La condition du parlêtre

paru chez érès

76 Bd Vauban, 20h

______________________________________________________________________________

Présentation du livre de Elie Doumit

« Le Réel en psychanalyse, entre épreuve et preuve »

Vendredi 21 juin 2019 à 19h

23 rue Malus, Lille
Avec la participation de
Jean-Pierre Lebrun
Jean-Marie Bedoret
Jérôme Delangue

____________________________________________________________________________

Journées de l’École

« Les robots ont-ils un inconscient ? »

23 & 24 Novembre 2019
23 rue Malus, Lille

Les algorithmes ont colonisé notre quotidien, du smartphone à l‘internet, de la robotique aux neurosciences, etc.… Le développement de l’Intelligence Artificielle par les industries numériques bouscule notre conception de l’humain.

L’environnement dans lequel nous évoluons change de façon exponentielle. Le Deep Learning et le transhumanisme nous promettent le meilleur des mondes possibles.

Face à de tels bouleversements, la psychanalyse se trouve interrogée dans ses fondements par un pragmatisme implacable. Est-ce à dire que l’inconscient ne se signerait-il plus de mille manières ? La volonté de maîtrise réussirait-elle à le bâillonner ?

Face à cette course effrénée vers un au-delà du principe de plaisir, face à la tentative d’effacement de la subjectivité de l’être parlant, la découverte freudienne oppose à nouveau la pertinence de sa foncière subversion.

Quel discours la psychanalyse peut-elle tenir pour qu’elle puisse poursuivre ce qui structure son expérience ?

Programme : ici
Bulletin d’inscription : ici

Les commentaires sont clos.